Carnaval, suite et fin

Une autre tradition

Pour continuer sur le thème du Carnaval en Italie, que diriez-vous de faire un petit tour en Sardaigne ?


carnival_of_mamoiadaAllez, on embarque pour Mamoiada, où se déroule l’un des événements les plus étonnants du folklore sarde.

Il aurait plus de 3500 ans, et son origine est multiple… Ce serait un rite dionysiaque, marquant le passage de la saison morte à la résurrection du printemps, ou encore un rite protecteur dédié aux animaux contre les forces du mal, ou pour favoriser les cultures, ou même pour le culte de l’eau… La légende évoque aussi la victoire du Bien contre le Mal, celle des bergers de Barbagia (les Issohadores) sur les envahisseurs Sarrasins (les Mamuthones).


mamuthone_2Les Mamuthones

Ils sont vêtus avec le traditionnel costume local de berger : un pantalon blanc, de chaussettes montantes, une sorte de jupe courte, un corselet rouge sur une chemise et un gilet de peau de mouton porté avec le poil à l’extérieur appelé « mastruca ». Sur ce gilet sont accrochés 30 kilos de cloches au son grave appelées des sonnailles. Ils sont coiffés d’un foulard noué sur le menton. Ils portent un masque en bois noir. Ils marchent à pas lents et bougent au rythme cadencé de leurs clochettes, sur des sonorités graves et inquiétantes. Lire la suite « Carnaval, suite et fin »

Carnaval

 Un peu d’Histoire

carnaval-italie

Le Carnaval est une rémanence de fêtes de l’Antiquité : Bacchanales ou Saturnales romaines, fêtes grecques en l’honneur de Dionysos ou égyptiennes à la gloire d’Isis. Elles célébraient le nouvel an qui débutait en mars ainsi que le renouveau marqué par l’arrivée du printemps.

En italien le Carnevale a pour origine carnelevare, un mot latin formé de carne « viande » et levare « enlever » signifiant donc littéralement « entrée en carême »


« Semel en an licet insanire » : « Une fois par an, il est permis d’être fou ». Cet ancien adage latin manifeste bien l’esprit du Carnaval : un renversement de l’ordre, autorisé durant une brève période.

C’était une période de divertissement pendant laquelle l’ordre établi et la distribution des rôles étaient inversés. Ce qui était habituellement interdit était alors autorisé, les esclaves devenaient les maîtres, le roi un simple paysan, le mendiant était sacré roi du Carnaval.

640px-char_des_artistes_francais_au_carnaval_de_rome_en_1748Le Carnaval est le symbole même de la fête populaire, il permet de s’affranchir des règles et des contraintes du quotidien, d’outrepasser les règles morales et sociales. Chacun se promène masqué ou grimé, se cache derrière son masque pour faire ce qui est interdit en temps normal. Les conventions et les règles sociales sont modifiées, bousculées et oubliées pendant le Carnaval. Lire la suite « Carnaval »

Les 3 jours de la merlette

solsort

Savez-vous pourquoi les merles ont les plumes noires ?


Selon la tradition populaire en Italie du Nord, les 29, 30 et 31 janvier sont les jours les plus froids de l’année !

Voici deux versions de la légende qui explique pourquoi les 3 derniers jours de janvier sont appelés « I giorni della merla« .

Il y a très très très longtemps, à Milan, les merles étaient blancs.

merle_blanc_3066a
Lire la suite « Les 3 jours de la merlette »

Le Nouvel An en Italie

Capodanno

nouvel-an-florence


C’est un événement fêté aujourd’hui partout dans le monde le 1er janvier, mais cela n’a pas toujours été le cas !


Un peu d’histoire

Dans l’antique calendrier romain le mois de mars indiquait le premier mois de l’année, c’est pourquoi l’on retrouve dans l’étymologie des mois de septembre (september, septième mois), octobre (october, huitième mois), novembre (november, neuvième mois) et décembre (december, dixième mois).

En 46 avant notre ère, Jules César décide de le déplacer de mars au 1er janvier. Les Romains dédient ce jour à Janus, dieu du commencement. Ce jour est considéré comme le premier de l’année et l’on échange des vœux. Lire la suite « Le Nouvel An en Italie »

Marzamemi, en Sicile

Je vous reblogue un article de K Elle Aime, un blog à découvrir… de très jolis posts sur la Sicile, et des supers recettes !

K Elle Aime

Cet été, j’ai découvert une petite ville, un port de pêche tout petit, tout mignon et authentique, il fallait absolument que je vous en parle !

Marzamemi est située sur la côte sud de la Sicile, tout près de Noto, ville baroque dont je vous avais parlé l’an dernier (clic).

View original post 263 mots de plus

Le Palio de Sienne

Sienne est une ville de siena-Piazza del campo-Ricardo André FrantzToscane, célèbre pour son riche patrimoine culturel, pour sa magnifique piazza del Campo, et surtout pour le Palio, une spectaculaire course de chevaux.

Le Palio se tient deux fois par an, le 2 juillet et le 16 août, et voit s’affronter les Contrade (paroisses et quartiers) de la ville. La ville est divisée en 17 quartiers, ou Contrade. palio-di-siena1

contrade-palio-siena

Lire la suite « Le Palio de Sienne »

Slow Life, ou le temps de vivre

escargot-slowfood-turin

C’est un article sur le « slowblogging » qui m’a inspirée pour ce post… En effet, j’ai créé mon blog pour partager ma passion pour l’Italie, mais à mon rythme, et dans un esprit « slow » que j’ai découvert en Italie justement.

Le mouvement « slow » est né en Italie à la fin des années 1980 avec le slowfood (retour à une alimentation locale respectueuse des saisons, avec un manger « bon, propre et juste ») en réaction à l’ouverture d’un McDonald’s sur la Piazza di Spagna, à Romslowcity_logo_gre. Ce mouvement est à l’origine du concept de Slow Life. Une dizaine d’années plus tard, on a vu émerger des « Cittàslow » (de l’italien « città » qui signifie ville et de l’anglais « slow » qui veut dire « lent ») à Greve in Chianti en Toscane, et dans la foulée le mouvement n’a cessé de croître. Il regroupe désormais dans 28 pays sur les 5 continents plus de 180 villes de moins de 50 000 habitants qui s’engagent à ralentir le rythme de vie de leurs citoyens. Lire la suite « Slow Life, ou le temps de vivre »

La vita è bella

Hier, je repensais à ce qu’une amie m’avait dit au sujet du film « La vita è bella » :

la-vie-est-belle_affiche« C’est LE film à regarder absolument… c’est le plus beau film que j’aie jamais vu. Chaque fois que je le regarde, je m’émerveille, je m’émeus et je ris. Je connais des scènes par cœur et ce film est inclassable si ce n’est dans la catégorie chef-d’œuvre ! C’était un défi risqué, difficile, mais sans conteste réussi. Benigni s’est surpassé, faisant deux films en un – une première partie gaie, drôle et romantique avec un arrière-plan préoccupant et une seconde, à partir de la déportation, où nous avons le fond qui se retrouve au premier plan : l’horreur avec cette fois une toile de fond romantique, drôle et gaie. Un grand Benigni !!! ». Lire la suite « La vita è bella »

Bevagna

Je vous avais promis un article sur Bevagna, le voici !

Bevagna

Le village médiéval de Bevagna, qui cache son charme derrière ses vieilles murailles, mérite vraiment un détour lors de votre prochain voyage en Ombrie.

Après avoir franchi la monumentale porte de l’époque médiévale, sur laquelle subsistent les armes de la ville, venez goûter la douceur de vivre à l’italienne sur la petite place d’où partent de charmantes petites ruelles où il fait bon flâner et se perdre… Au bout de la place, les vestiges de ce que l’on devine être un ancien temple romain ! Lire la suite « Bevagna »