Rêve d’enfant

Une petite poésie que m’a inspirée la Bella Lingua il y a quelques années…

Pour arriver jusqu’à toi… silencieuse,
j’ai apprivoisé mes vieux démons,
d’une profondeur rocailleuse…
pour toi… j’ai franchi le Rubicon !

Toi… ma passion, mon obsession,
la « Bella Lingua », chrysalide mélodieuse
dont je m’étais fait la promesse
à l’aube de la sagesse…

Je te cherche à tâtons,
d’une approche hasardeuse,
et toi… pleine de tendresse,
tu te donnes avec passion,
en syllabes harmonieuses,
douces à mes oreilles. Ton intonation
chaleureuse est si savoureuse…

Tu viens à moi avec tant de délicatesse
qu’avec toi… enfin j’ose m’abandonner…
Nous nous sommes apprivoisées !

Natila, 2010

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s