Le mythe de Procida

Voici l’histoire vraie de Graziella, l’héroïne du roman d’Alphonse de Lamartine. J’ai eu connaissance de ce mythe lors d’une excursion sur l’île de Procida (île qui fera l’objet d’un prochain post).

Graziella, le premier grand amour de Lamartine

costumi-donna-procida-grande

En 1811, lors de son Grand Tour le jeune écrivain français a été frappé par la beauté du golfe de Naples et, en particulier de l’île de Procida. Alphonse en admire la singularité, la simplicité de ses habitants et tombe amoureux d’une jeune fille aux yeux noirs et aux longues nattes : Graziella (en réalité Antonella Jacomino). Graziella partage ce tendre amour qui sera bien vite interrompu par le départ à l’improviste d’Alphonse pour la France.

Alphonse abandonne son aimée Graziella avec la promesse de revenir très vite auprès d’elle. Mais il ne tient pas sa promesse et Graziella, dans cette vaine attente, tombe malade. Avant de mourir, la jeune fille envoie à Alphonse une lettre contenant une natte tressée avec ses cheveux. Alphonse conservera toute sa vie cette natte indissociable du souvenir d’un amour qu’il ne réussira plus à trouver avec aucune autre femme.

En 1844, il visite à nouveau Naples et son golfe, et en repensant à son amour de jeunesse pour la jeune fille de pêcheurs de Procida, il commence à écrire son roman idyllique Graziella.

Aujourd’hui, Graziella est devenue un mythe à Procida, l’image de la femme « procidienne » typique : méditerranéenne, solaire, simple et belle !
Depuis 50 ans, dans une ambiance de grande fête populaire, le sacre de la Mer, qui se déroule en été, est élue « Graziella » à savoir « miss Procida« , vêtue du costume local typique, celle qui plus que toutes, symbolise la Graziella lamartinienne.

Publicités

11 commentaires

  1. webospher dit :

    je comprends maintenant pourquoi j’ai cru que cet été tu étais en Italie… tu comprendras 😉
    grâce à tes posts, j’ai l’impression d’y être 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. italiepassion dit :

      Ravie de t’avoir fait voyager…. et merci d’être passé sur mon blog ! 🙂
      A bientôt

      J'aime

  2. fandecinema dit :

    Pour autant que je m’en souvienne, l’île de Procida est aussi « L’Ile d’Arturo », ce superbe roman d’Elsa Morante, à découvrir si vous ne le connaissez pas déjà.

    Aimé par 1 personne

    1. italiepassion dit :

      Oui, magnifique roman, ça me donne envie de le relire !
      C’est aussi sur cette ile qu’a été tourné Il postino, un film dont je parlerai dans un prochain article !

      J'aime

  3. pascale5905 dit :

    Je ne connaissais pas cette histoire et pourtant j’adorais Lamartine quand j’étais lycéenne.
    Merci beaucoup pour ce moment de fraîcheur 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. italiepassion dit :

      Lamartine était un séducteur…. alors, difficile de connaître toutes ses conquêtes ! Si le roman « Graziella » est intéressant, c’est surtout le poème final qui s’intitule « Premier regret » qui m’a émue. J’en parlerai dans un prochain article, vous me direz ce que vous en pensez !

      Aimé par 1 personne

  4. Jean-Pierre dit :

    Belle balade en Italie à la découverte de lieux et de personnages insolites.

    Aimé par 1 personne

    1. italiepassion dit :

      Je suis ravie que vous ayez aimé cette balade, à très bientôt pour d’autres découvertes !

      J'aime

      1. Bonjour, sur tes articles tu devrais inclure la balise more pas en tout début mais après une phrase ou deux ou après une dizaine/quinzaine de mots. Sinon si tu peux laisser un commentaire ce serait sympa xD
        https://developpeurfreelance.wordpress.com

        Aimé par 1 personne

        1. italiepassion dit :

          Bonjour Salim et merci pour ce conseil !
          J’ai essayé, ça la prend sur le brouillon, mais pas quand je publie… Tu as peut-être une astuce à me donner ? Merci d’avance ! Je vais voir ton blog de ce pas !!! 🙂

          J'aime

Les commentaires sont fermés.