Les 500 ans du Ghetto de Venise

Derrière les canaux, les gondoles et les nombreuses attractions touristiques de Venise, connaissez-vous le ghetto juif né il y a tout juste 500 ans ?

place principale Venise 2008_GhettoLa Sérénissime a toujours eu une attitude ambiguë à l’égard des Juifs : elle se méfie d’eux car ils représentent une menace pour son hégémonie commerciale et elle accueille les juifs qui fuient l’Europe ou Constantinople. Au XIIe siècle, la communauté juive de Venise était cantonnée à l’île de la Spinalunga, qui a pris le nom de Giudecca.

La naissance du Ghetto

Le 29 mars 1516, un décret de la République de Venise impose aux 700 juifs de résider « ensemble dans une zone restreinte et surveillée de la cité ». C’est ainsi qu’est né le premier ghetto juif d’Europe dans le quartier de Cannaregio, où se trouvaient alors les anciennes fonderies à canon. Le mot « geto » désignait en vénitien l’endroit où étaient rejetées les scories des fonderies. La prononciation en a été transformée par l’accent guttural des juifs d’Allemagne et d’Europe centrale, d’où le nom de Ghetto qui fut donné au quartier.

L’extension du Ghetto et sa fin

Façade de la Scola (synagogue) Levantina (XVIIIe siècle), sur le Campiello delle Scole le vieux ghetto de Venise. Mémorial pour les soldats juifs tombés pendant le première guerre mondiale.Le Ghetto a continué d’accueillir des juifs venant de différents pays, comptant jusqu’à 5 000 résidents. Dans ces quartiers limités et clos, il est impossible de construire de nouvelles habitations, on ne peut développer qu’en hauteur, c’est pourquoi on y trouve les immeubles les plus élevés de la ville, qui comptent jusqu’à 6 à 7 étages, ancêtres des gratte-ciel.

Ce n’est qu’en 1797, avec la chute de la République et la conquête de Venise par Napoléon que les portes du ghetto se sont ouvertes et qu’a été décrétée la fin de la ségrégation et l’égalité entre les juifs et les autres citoyens. Le ghetto a été ensuite rétabli par les Autrichiens. Il n’a été définitivement aboli qu’en 1866.

Aujourd’hui, Venise ne compte plus que 500 habitants juifs, dont 30 vivent dans l’ancien Ghetto.

Le Ghetto comme une prison

Chaque soir on ferme les portes et aucun juif ne doit plus circuler dans la cité. Ils ne peuvent sortir que le jour, mais doivent se signaler en portant une rouelle jaune sur la poitrine, ou un chapeau jaune. Jusqu’en 1703 ils n’ont pas le droit d’utiliser les puits publics de la cité, ils ne peuvent puiser de l’eau que dans ceux situés à l’intérieur du Ghetto.

Venise 2008_MémorialLa commémoration

Pour lutter contre l’antisémitisme et le négationnisme actuels, Venise commémore les 500 ans de son Ghetto juif et organise, depuis le 29 mars, une série d’événements artistiques et culturels retraçant les premières ségrégations juives.

Enregistrer

Publicités

6 commentaires

  1. You’re back ! 🙂 Ah, je me souviens qu’après une balade dans la belle atmosphère du quartier de Cannaregio (si je ne me trompe pas ?) nous nous étions retrouvés sur la place du guetto (ou nouveau guetto ?)… Merci pour ces informations. Et ça fait plaisir d’entendre de l’italien, même si moi je ne le parle pas ! ! Bonne journée !

    Aimé par 1 personne

  2. Incroyable histoire complètement inconnue, du moins par moi ! C’est terrible ! Pour quelle raison les juifs de l’époque étaient ils enfermés de la sorte ? Je ne connais pas bien l’histoire de l’Italie, mais j’ai envie d’en savoir plus. Comment une république peut-elle instaurer une telle mesure ? Merci de m’avoir éclairée sur cette ségrégation intolérable, reprise 300 ans plus tard dans les mêmes conditions.

    Aimé par 1 personne

    • Eh oui, Nat, histoire peu connue… Je n’ai pas pu développer autant que je l’aurais souhaité, celà aurait fait un article trop long ! Pourquoi, me demandes-tu ? Le but était d’isoler la population, d’éviter les contacts avec les chrétiens et de freiner l’activité commerciale. Mais Venise n’est pas la seule en cause. Elle avait accueilli les Juifs fuyant les persécutions en Europe centrale, en Espagne, au Portugal, à Constantinople….En 1215, le concile de Latran préconise la séparation physique entre juifs et chrétiens, au milieu du XIIIe siècle c’est l’Inquisition qui force les Juifs à assister à des sermons les invitant à la conversion.
      En 1555, une bulle papale ordonne la création de ghettos et la concentration des Juifs résidant dans tous les états pontificaux. D’autres ghettos sont créés aux XVI, XVII et XVIIIe siècles. La suite, comme tu dis, on la connait.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s