Théâtre à l’italienne

logo La Fenice

Dédicace spéciale à Nath et sa compagnie Coups de Théâtre d’Orsay qui, tout comme La Fenice renaissant de ses cendres, retrouvera bientôt je l’espère un toit pour jouer, à Orsay ou dans ses environs proches !

1011407-Épidaure_le_théâtreL’évolution de l’espace théâtral se caractérise par le passage de l’absence d’architecture permanente à des formes de plus en plus architecturées. Le Théâtre Antique Grec était à ciel ouvert avec des gradins en demi-cercle sur 3 paliers qui donnaient sur la scène. Le Théâtre Romain reprenant cette configuration avec une clôture du bâtiment théâtral, était un lieu de spectacle, mais aussi de loisirs et de représentations de pièces de théâtre. Au Moyen-Age, le Théâtre n’avait pas de lieu dédié, on jouait au coin d’une rue, dans les églises ou les châteaux…

Théâtra à l'italienneLe Théâtre à l’italienne, inspiré du théâtre romain, est clos et couvert avec séparation entre les spectateurs et les acteurs par un cadre de scène. Il nait en Italie au début du XVIIe siècle, d’abord pour des représentations privées dans de grandes salles des palais princiers, comme le théâtre Farnèse inauguré à Parme en 1619, puis dans des bâtiments spécialement conçus pour être démocratiquement ouverts à tout public et dont les places étaient payantes. Il se développe ensuite dans toute l’Europe.

De nombreux théâtres français disposent d’une salle à l’italienne. On retrouve cette structure typique de l’architecture italienne dans les salles de spectacle du XVIIe au XXe siècles, comme dans l’aménagement de la Salle Richelieu de la Comédie-Française.

La salle à l’italienne

1012242-Théâtre_à_litalienneDans un théâtre à l’italienne, les dimensions modestes permettent au public de percevoir plus en finesse le jeu des artistes. Par un principe encore en usage de nos jours – des spectateurs assis face à la scène et ses décors – la salle et la scène se répondent, séparées matériellement par le cadre de scène. La salle est composée d’un parterre et de loges (et balcons) qui occupent sur plusieurs niveaux les trois côtés de la salle en forme de fer à cheval.

La scène à l’italienne est le centre d’un vaste volume en grande partie invisible du public. Derrière le rideau, se situe en effet la cage de scène, les équipements scéniques et la machinerie.

1310378-Naples_le_théâtre_San_Carlo

On dit souvent que l’on va au théâtre pour voir, et aussi pour être vu ! Il est vrai que le public se répartit dans la salle selon une hiérarchie d’ordre économique et social, selon qu’il prend place au balcon ou au parterre….

Quelle que soit la forme de la salle, les spectateurs seront toujours plus ou moins éloignés des artistes… Mais l’important n’est-il pas que ces derniers disposent d’une salle pour jouer ?

Publicités

22 commentaires

  1. Superbe article !
    J’ai eu la chance de visiter plusieurs théâtres… en Italie (je ne sais même pas si ça se fait en France ?!). Ils sont évidemment magnifiques, mais ça fait plaisir d’avoir des explications supplémentaires 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Oups, petit problème de « refrappe » qui a effacé mon « s » donc… »ces théâtres que je trouve passionnants ». Je file à présent pour aller voir le Belem arriver à Nantes avec d’autres bateaux (cf mon compte Twitter pour comprendre…):-)

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Nathalia,
    En exhumant ton annonce de mon lecteur l’autre soir (certains d’entre-nous, tels Nuage 1962, sont très prolifiques… ;-)), je t’avais écrit un petit mot car je trouve le « like » un peu limité car il ne précise pas l’objet de l’appréciation positive (choix du topic, intérêt global, écriture, illustrations, etc). Est-ce le fait de travailler dans un contexte pédagogique ou parce que j’ai besoin d’expliquer autant que de comprendre (:-)), je laisse à chacun son interprétation.
    Pour une raison que j’ignore, WP m’a prévenue que mon commentaire était non enregistré (voire refusé ?) aussi me suis-je promis de revenir te dire à quel point j’avais apprécié ta présentation de ces théâtres que je trouve passionnant, sur les plans esthétiques, artistiques, historiques… bref j’ai été heureuse de ce choix. J’ai par ailleurs trouvé cet article pour compléter ce qui a été dit : http://www.acorfi.asso.fr/passe/2003-04/031202.html.
    Je te laisse à présent en espérant que ta servante veillera bien ce soir sur ton joli théâtre pour dissuader les fantômes de venir le hanter pendant la nuit. (1)
    By, à bientôt. Cat
    (1) Connais-tu cette coutume de la veilleuse ? De manière pragmatique, elle permet probablement aussi de se repérer sans tout rallumer. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Bonsoir Cat, et merci beaucoup pour ton message et pour le lien de l’article qui est effectivement très complet (Je viens de vérifier dans les indésirables, je n’ai rien trouvé…). Et merci aussi pour la servante, une très jolie coutume, et surtout très utile ! 😉

      Aimé par 1 personne

  4. Bonjour,
    Il y a bien un théâtre dans ma ville, mais je dois avouer que je n’y suis jamais allée. Mais j’ai décidé d’y emmener mon mari ce week-end. Du coup, le seul spectacle est sur la « petite scène ». Je vous dirai comment c’est. C’est un théâtre récent, mais peut-être à l’italienne ?
    Bonne journée
    Sylvie

    Aimé par 1 personne

      • Alors, le spectacle dans la petite scène, une chanteuse d’origine africaine, qui chantait en africain et en français, ce n’est pas top. En fait, c’est une pièce normale, qui n’a certainement pas été prévue pour de la sono. Conséquence, le volume était trop fort, on n’entendait que du bruit. Nous n’avons même pas compris qu’elle chantait en français la première fois. A force, on s’est habitué, mais de là à dire que nous avons été enchantés… Donc ce n’était pas un théâtre à l’italienne.
        Il faudra que nous y retournions mais dans la grande scène, qui je pense doit être mieux pensée. A suivre 🙂

        Aimé par 1 personne

        • Merci Sylvie d’être repassée donner tes 1ères impressions ! J’espère que tu auras l’occasion de découvrir la grande salle et que celle-ci correspondra mieux à un théâtre à l’italienne ! Bonne soirée et à bientôt. 🙂

          Aimé par 1 personne

  5. Chère chère Nat
    Comment te remercier assez pour ta bienveillance, ta sollicitude ? (joli mot aussi que j’aime bien). Merci de cet article, de cette dédicace qui me va droit au cœur. Et ton article est des plus passionnants. Je te mets un lien pour un très beau théâtre à l’italienne à Versailles, le théâtre Montansier
    http://www.theatremontansier.com/theatre-montansier/
    Il est très beau et j’ai eu la chance d’y jouer dans un festival. La scène est légèrement en pente pour que le public voit aussi bien ce qui se passe au fond (au lointain) qu’en avant scène..
    C’est toujours un plaisir de te lire.
    Je t’embrasse

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Crémieu-Alcan et merci ! Effectivement, l’Église condamne le théâtre au début du moyen-âge, mais plusieurs genres théâtraux se sont développés au cours du Moyen-Âge… simplement, il n’y avait pas de lieux de représentation… on jouait sur les parvis des églises, dans la rue.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s