Slow Life, ou le temps de vivre

escargot-slowfood-turin

C’est un article sur le « slowblogging » qui m’a inspirée pour ce post… En effet, j’ai créé mon blog pour partager ma passion pour l’Italie, mais à mon rythme, et dans un esprit « slow » que j’ai découvert en Italie justement.

Le mouvement « slow » est né en Italie à la fin des années 1980 avec le slowfood (retour à une alimentation locale respectueuse des saisons, avec un manger « bon, propre et juste ») en réaction à l’ouverture d’un McDonald’s sur la Piazza di Spagna, à Romslowcity_logo_gre. Ce mouvement est à l’origine du concept de Slow Life. Une dizaine d’années plus tard, on a vu émerger des « Cittàslow » (de l’italien « città » qui signifie ville et de l’anglais « slow » qui veut dire « lent ») à Greve in Chianti en Toscane, et dans la foulée le mouvement n’a cessé de croître. Il regroupe désormais dans 28 pays sur les 5 continents plus de 180 villes de moins de 50 000 habitants qui s’engagent à ralentir le rythme de vie de leurs citoyens.

C’est à Orvieto (une petite ville médiévale située en Ombrie que j’adore et dont je vous reparlerai), l’une des premières villes lentes du monde, que j’ai découvert ce concept. orvietocartello-orvieto-600x488

Les visiteurs sont invités (mais pas obligés) à laisser leur voiture dans un parking hors des fortifications et ils peuvent accéder au centre-ville par un ascenseur creusé dans la roche ou une ancienne galerie d’aqueduc recyclée en escalier roulant. C’est une ville à dimension humaine, dans laquelle on se sent bien et de laquelle on repart plus calme.

Le mouvement Slow Food organise le salon du goût « Terra Madre Salone del Gusto« .

terra-madre-parade_turin

C’est l’un des plus important événements internationaux consacrés à la culture de la nourriture, dont la 11ème édition a eu lieu du 22 au 26 septembre à Turin. A cette occasion, une parade à travers la ville était organisée autour d’un partage gourmand de nourriture, qui symbolise la solidarité entre les participants et montre l’impact de l’alimentation sur la création des liens sociaux. Pendant le salon, les participants ont pu explorer le thème de l’alimentation sous ses nombreuses formes dans les musées, les cours, sous les arcades et dans les rues du centre-ville. Voici plus de photos…

            logo_slowfooditalia_30anni

Alors… Comment allez-vous passer votre Slow Dimanche ?


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

32 commentaires

  1. Je savais que la slow food venait d’Italie, car à l’expo universelle de Milan (sur la nourriture justement) j’avais visité un stand de Slow Food. Je trouve que cela va bien avec la vision italienne de l’alimentation (axée sur la qualité plus que sur la quantité, et centrée sur les choses simples mais bonnes). 🙂 Mais sinon, je n’ai jamais vu le logo de l’escargot en Italie. Ce n’est peut-être pas totalement à la mode dans le nord, je ne sais pas. En tout cas le concept me plait. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Booonjooouuurrr Naaaat,
    Bon. j’ai fait un gros effort de slowerie. Bien qu’en fait, mon cerveau est en mode slow, lui. J’écrivais ce commentaire et n’arrivais pas à aller à la ligne : j’étais dans la case Recherche et non la case Commentaire…Mon cerveau est passé du chercherslow à comprendreslow en mode toutfaireslow.
    Ce serait bien que Paris devienne une villeslow. Mais j’ai une confianceslow pour que ça arrive, puisqu’elle est déjà en mode transportslow (c’est comme pour les TGV qui vont être rebaptisés TGS, n’est ce pas Aline ?).
    Prémonition ou pas, mais pour une fois ma lectureslow de mes mails vont me faire répondre non pas sur le dernier week-end mais celui qui arrive… : vendredispeed, samedispeed et dimanchespeed. Vivement lundislow ! 😻
    Bonne journée slow
    Sylvie

    Aimé par 1 personne

  3. Encore un très bel article, où j’ai découvert les « CittàSlow ». J’achète déjà souvent des produits estampillés SlowFood, j’aime beaucoup ce concept, mais je n’ai jamais vu de villes Slow. Peut-être parce qu’au sud, la vie est slow entre 13 et 17h un peu partout :p

    Aimé par 1 personne

  4. Ah ! Merci Nat pour ce bel article sur la douceur de prendre son temps. J’avoue moi aussi être très souvent bousculée par la rapidité des choses, des informations, des sonneries, des rappels, des messages. J’ai bien pris le temps lentement de lire ton article. Et comme ils deviennent rares, tes articles se dégustent. Ce qui est rare est précieux. Des bisous Nat, mon dimanche se termine tranquillou, je vais aussi reprendre le temps de manger slow

    Aimé par 1 personne

  5. Ton article m’a beaucoup intéressé !! 🙂
    Il est de circonstances… je reviens justement de Toscane, où j’avais découvert Greve in Chianti, lors de mon premier voyage là-bas… sans connaître le concept de « slow city » à l’époque.

    A Sienne, ville pourtant plus trépidante, on trouve également une suite d’escalators de ce type, qui mènent de la basse ville au centre ville piéton, au sommet de la colline, à l’intérieur des fortifications. Et c’est bien agréable !

    Oh oui ce sera slow dimanche pour nous… nous avons pris le rythme toscan !!!

    Merci et à bientôt !
    Claire

    Aimé par 1 personne

  6. Bonjour Natila,
    « Tout doucement, envie de changer d’atmosphère, d’attitude… tout doucement »… je vais t’épargner le reste de la chanson car ma voix est plutôt éteinte après un mauvais coup de froid…
    La déception d’hier soir de n’avoir pu aller écouter une de mes amies chanteuse (un mauvais plan d’une amie qui m’a un peu oubliée et… y est allée seule !:-(), disparaît « slowly » grâce au grand soleil de ton article.
    Merci infiniment pour cette découverte touristique, culturelle formidable. Je vais cheminer encore un peu dans les jolies ruelles d’Orvietto (la pierre, l’histoire, les couleurs… j’adore !).
    Très bon week-end, tout en douceur. 🙂
    Cat

    Aimé par 2 people

    • Désolée pour toi pour hier soir, c’est peut-être ça qui t’a cassé la voix… :/ Merci pour ton commentaire qui me fait chaud au cœur Cat et bonne fin de week-end avec un retour tranquille de ta voix ! Un peu de farniente, quelques tasses de tisane avec du miel, et tout devrait s’arranger. 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s